Petit Rappel : france


Bonsoir à tous,

Depuis quelques jours/semaines, je vois beaucoup de personnes ici qui tressent des sacrés lauriers à E. Macron. Voire, parfois, on assiste à des commentaires carrément Macronolâtres. Alors, je sais que les autres candidats ne donnent pas du rêve (ou filent carrément la gerbe parfois), mais ce n’est pas une raison pour laisser croire qu’E. Macron est une personne formidable et providentielle.

Au delà de sa posture politique (il est de droite, donc évidemment, il prends des mesures de droite, et il ne faut donc pas s’étonner. Je ne vais donc pas critiquer les mesures qu’il a pris économiquement), il s’est quand même passé un sacré paquet de trucs politiques ou para-politiques qui n’étaient pas très heureux ces dernières années.

Je me disais que ça serait pas mal dans ce poteau de lister tous les trucs vraiment miteux du quinquennat. Entre les petites phrases méprisantes d’E. Macron, sa gestion de l’ordre, les affaires politiques, les débilités de son gouvernement, il y a de quoi faire.

Je commence :
L’Affaire Benalla (bon là j’avoue, c’est quand même ma préférée. On a une sorte de barbouze proche de Macron qui fait n’importe quoi, usurpe la fonction de policier et est tranquillou couvert, c’était du caviar quand même)
– Les personnes éborgnées/gravement blessées pendant les différentes manifs. Je ne parle pas des cas de figure où il y avait une forme de légitime défense, je parle bien des personnes qui se sont fait mutiler ou blesser gratuitement. On pensera par exemple à la perte de l’oeil de J. Rodrigues (je suis pas fan du mec du tout, mais il ne méritait pas de perdre un oeil pour rien non plus), à ce mec qui s’est fait littéralement défoncer à Bordeaux, ou encore à celui-ci.
– Les moments où la police a carrément été en roue libre : la mort de Mme Redouane qui a été couverte par les collègues du tireur, le tabassage de Michel Zecler, un CRS qui balance un pavé sur les manifestant, ou encore les gens qui se font tabasser la gueule dans le Burger King. Les exemples sont nombreux, je m’arrête là.

Les petites phrases à la con : le “qu’ils viennent me chercher” (facile de jouer les caïds quand tu es président et que tu es couvert contre tout), les “gens qui ne sont rien“, le “je traverse la rue, je vous en trouve du travail”, l’histoire des “gaulois réfractaires au changement”, “l’histoire du pognon de dingue” dans les minimas sociaux, la petite phrase bien finaude sur les “kwassa-kwassa qui ramènent du comorien”. (Je ne mets pas dans la liste l’histoire du “faut travailler pour se payer un costard” et “les femmes salariées de GAD sont pour beaucoup illettrées” parce que ce sont des phrases qui datent seulement du temps où il était ministre. )

– les dépenses débiles : genre les 500 000 euros de dépense pour les rideaux et les tentures de l’Elysée.

– les moments vraiment malaisants comme la vidéo avec McFly et Carlito qui est tellement cringe qu’elle fait encore le bonheur des orthodontistes.

– l’hommage à Samuel Paty avec un portrait de McFly et Carlito

– L’affaire des homards de De Rugy

– Les mensonges de Sibeth N’Diaye à propos des masques

– la tenue des élections municipale en pleine vague de COVID

– la démission d’Agnès Buzyn en pleine pandémie pour se présenter au municipale en remplacement de Griveaux, sa mise en examen, puis sa décoration de la Légion d’Honneur.

– Agnès Pannier-Runacher et sa “magie du travail en usine

– L’intégralité de l’oeuvre de Gérald Darmanin. Entre le “calmez-vous madame, ça va bien se passer” et le “Il va falloir m’aider vous aussi“, on est quand même sur des beaux dossiers à chaque fois. (D’ailleurs, ce que j’ai toujours trouvé dingue, c’est qu’au-delà de la qualificaction ou non de viol pour ce dont il est accusé, il devrait au moins y avoir aussi une accusation de corruption. Parce que lorsqu’en tant qu’élu, on conditionne une aide spéciale à quelqu’un en échange de faveurs d’ordre sexuelle, c’est exactement de la corruption)

– L’intégralité de l’oeuvre de Jean-Michel Blanquer. Parce que rappelons-le, ce type est censé être ministre de l’Education Nationale et a surtout passé son temps à s’occuper des “dangers du wokisme“, des pronoms neutres, et de l’islamogauchisme au lieu de faire son boulot correctement (c’est à dire ne pas donner un protocole sanitaire pour les écoles la veille pour le lendemain en avant-première sur un site payant (Le Parisien) alors qu’il se dore la pillule en vacances).

– Frédérique Vidal et sa préoccupation prioritaire : l’islamogauchisme dans les universités.

– L’intégralité de l’oeuvre de Marlène Schiappa : entre sa défense de Nicolas Hulot alors accusé de viol, ses chouineries sur les plateaux tv lorsqu’une journaliste (Elizabeth Martichoux) pose des questions pas convenues d’avance, ses réunions avec des “influenceuses” de la téléréalité (sans masques évidemment) et ses imitations ratées de JP Fanguin, il y a de quoi faire. Et j’en oublie un paquet.

– les serrages de main douteux d’E. Macron avec des gens chouettes et démocratiques comme MBS (Arabie Saoudite), Al-Sissi (Egypte), Haftar (Lybie)… sans parler des ventes d’arme à l’Arabie Saoudite.

– la liberté de la presse en France qui n’est pas en grande forme

Et vous, vous avez d’autres choses à rajouter dans ce bilan ?



Source link

Related Posts

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.